Rechercher :

Jeudi, 01 Mars 2012

 
    Suivre peoplelooks sur Twitter   Facebook : Marsupilami, le film : l'interview d'Alain Chabat et Fred Testot

Marsupilami, le film : l'interview d'Alain Chabat et Fred Testot

"Imprévisible, indomptable" mais terriblement funky !

Photo Précédente

Fred Testot et Alain Chabat à Nice pour la promotion du film : Sur la piste du Marsupilami.

Photo Suivante

Alain Chabat et son Marsupilami débarqueront sur le grand écran en France le 4 avril prochain. Après Astérix et Obélix : Mission Cléopâtre, Sur la piste du Marsupilami est le deuxième film adapté d'une bande dessinée réalisé par l'ancien des Nuls. Avec un peu d'avance, l'acteur et réalisateur parcourt la France pour faire la promotion de son film. Egal à lui-même, et accompagné de l'acteur Fred Testot, c'est avec parfois beaucoup d'humour que les deux compères ont répondu à nos questions.



- A 10 ans, Alain Chabat, vous lisiez déjà les BD de Franquin et particulièrement celles avec le Marsupilami. Le fait d'adapter aujourd'hui au cinéma l'un de vos héros d'enfance, cela vous fait quel effet ?

Alain : C'est vraiment un rêve de gosse qui se réalise. Avant même de découvrir la bande dessinée, j'avais déjà des livres de coloriages du Marsupilami. Et même maintenant que je suis adulte, je lis toujours ses aventures. Hier encore, j'avais une BD du Marsu dans les mains.



- C'est donc tout naturellement que vous rêviez d'adapter le Marsupilami au cinéma...

Alain : Non pas vraiment. Au départ je ne savais pas que j'allais faire du cinéma, je voulais faire de la bande dessinée. Mais plus tard oui, j'ai pensé à ce personnage avant même de faire Astérix et Obélix : mission Cléopâtre. Aujourd'hui mon rêve s'est réalisé et je rentre dans une autre phase, celle de présenter le film au public, d'attendre et de voir la réaction.



- Qu'est-ce qui a été le plus difficile durant le tournage ?

Alain : Sans hésitation, ça a été de trouver le Marsupilami : un animal qui "N'existe et qui N'existe pas". Une fois qu'on a réussi à attraper l'animal, on a pu commencer à travailler. *rires*



- Le Marsupilami est du genre hyperactif, ça n'a pas du être facile de diriger un acteur tel que lui.

Alain : *rires* Non, il est imprévisible ! Il n'est pas forcément toujours dans ses marques. Il très gentil, mais terriblement vif et indomptable. Mais pourtant on développe avec lui une relation d'amour. Une relation simple et ... funky. Mais il faut surtout qu'il soit d'accord avec le réalisateur sinon...



- Et techniquement ?

Alain : Il faut le nourrir ! *rires* Plus sérieusement, techniquement, il a été très difficile de rendre le Marsupilami réaliste. Je recherchais absolument à recréer le trait génial de Franquin. Un trait graphique, simple mais qui est pourtant très détaillé quand on regarde les dessins de plus près. Je voulais réussir à restituer à l'écran les émotions que j'ai eues en lisant la bande dessinée. Ce qui est réussi... à mon avis.



- Durant le tournage, vous n'avez pas arrêté de modifier le scénario et même les dialogues des acteurs, parfois à la dernière minute. Cela n'a pas été trop dur pour eux ?

Alain : Ca dépend pour qui. On peut demander à Fred Testot. Fred, tu en penses quoi ?

Fred : Moi j'ai bien aimé au contraire. Mais c'est vrai que c'était marrant de voir Alain, entre midi et deux, réécrire une ligne ou deux au milieu de la jungle. Mais j'adore travailler comme ça sur ce genre de sujet "Chabatisant", de se dire que le film n'était pas figé et qu'au contraire il évoluait et qu'il continuait de se modifier alors qu'il n'était même pas terminé. Après tout, pourquoi se priver d'une bonne idée qu'on n'avait pas forcément prévue au départ. Alain a raison de travailler comme ça.

Alain : Après, c'est vrai qu'on pouvait se permettre ce genre de chose parce qu'au départ on avait un scénario solide et des personnages dont on avait beaucoup parlé avec les comédiens. C'était bien de pouvoir tenter des trucs et de les garder... ou pas.

Fred : ... ou pas.

Alain et Fred : Ou pas, ou pas. Houba houba ! *rires*



- Et si on parlait un peu des conditions de tournage. Vous avez tourné pendant 17 semaines, dont deux mois au Mexique au milieu de la jungle. C'était comment ?

Alain : Chaud et humide... mais magnifique. Plein de couleurs incroyables. Très sauvage. Le Mexique est un pays splendide et je vous le recommande vraiment. Les gens sur place ont été chaleureux et formidables. Lors du tournage, je pense que le plus difficile fut pour Fred. Dans le film, il porte sur le visage un maquillage en latex et avec la chaleur et l'humidité, il transpirait et n'avait qu'une envie, c'était de tout arracher.

Fred : C'est vrai. Sans compter qu'à chaque fois, il y avait environ 5 heures de maquillage. Je devais me lever à 2h00 du matin pour être prêt à tourner à 7h00. Mais en dehors de ça j'ai adoré jouer au cinéma. Sur le plateau, il y avait une super ambiance. Et ça, c'est grâce à Alain qui dégage une sorte d'atmosphère "bisounours" qui fait qu'on est bien. Avec Alain on est en confiance et on y va ! On pas peur, on essaye...

Alain : Je suis un génie *rires*



- Fred, vous avez eu quelques expériences au cinéma, mais cette fois c'est votre premier grand rôle. Omar Sy, votre compère du "SAV d'Omar et Fred", a lui déjà remporté un César. Vous n'êtes pas trop jaloux ?

Fred : Pas du tout ! Au contraire je suis très fier de lui. Je savais sincèrement au fond de moi qu'il réussirait dans cette voie. Et croyez-moi, ce n'est que le début. Notez bien ce que je viens de dire, vous le ressortirez dans quelques temps. Ce n'est que le début pour Omar Sy !



- Alain, pour vous partager l'affiche avec Jamel Debbouze, c'était une évidence ?

Alain : Oui. On ne s'était pas perdu de vue avec Jamel depuis le tournage d'Astérix et on a toujours voulu jouer dans un film, une comédie où on serait ensemble, en tandem. Et là c'était l'occasion. Jamel ne connaissait presque pas le Marsupilami, mais après avoir lu le scénario, il est progressivement entré dans l'univers. Pablito, son personnage ne semble être qu'embrouilles mais en réalité, il transpire la gentillesse et la générosité. Il pourrait être le cousin palombien de Numérobis l'architecte égyptien joué par Jamel Debbouze dans Astérix et Obélix : mission Cléopâtre.



- Dans votre film, les personnages sont vraiment très surprenants et particulièrement celui de Lambert Wilson qui nous réserve une grosse surprise.

Alain : Je rêvais de Lambert dans le rôle du général Pochero. Il a vraiment la tête du personnage. Quand je l'ai fait venir pour lire le scénario, Lambert s'est mis à me parler en espagnol ! Il était déjà dans la peau de Pochero. Mais c'est vrai que ce personnage est complexe, plein de secrets (qu'il ne faut surtout pas dévoiler). Pour le personnage de Fred c'est pareil, il possède même une double personnalité...

Fred : J'adore Hermoso, mon personnage. Il a deux facettes que j'ai rencontrées sur le tournage. Je suis devenu un peu schizophrène à cause de lui ! *rires* Jouer le méchant c'est génial. Surtout que ce méchant là est vraiment attachant. C'est un peu un gentil méchant : un "gen-chant"

Alain : Ou un "Mé-til" *rires*



- Beaucoup de films aujourd'hui sortent en 3D, pourquoi pas le Marsupilami. C'était un choix ?

Alain : Il y a très longtemps, j'avais eu envie de le faire en 3D. On avait même fait des essais. Mais pour des raisons techniques, d'humidité dans la vraie jungle et pour un tas d'autres choses, j'ai abandonné l'idée. Et je suis finalement très content d'avoir tourné en 2D parce qu'avec les caméras que l'on a utilisées, on a vraiment gardé la qualité et la profondeur du spectre des couleurs qu'on avait au Mexique. Des couleurs fantastiques ! Cette qualité là, on ne l'a pas encore aujourd'hui sur les caméras numériques 3D. Au départ c'était donc un choix par dépit et après seulement deux jours de tournage, je me suis dit qu'on avait pris une très très bonne décision.



- Et convertir le film en 3D après son montage, comme cela a été fait pour Titanic ou Star Wars ?

Alain : Non. Je n'aime pas du tout le procédé et je trouve ça très peu convainquant. Pour moi c'est pourri. Enfin... c'est mon avis personnel bien sûr.



- Y aura-t-il une suite aux aventures du Marsupilami d'Alain Chabat ?

Alain : Le film que j'ai ici est exactement ce que je voulais. Il est fidèle à mes envies. J'avais envie d'une comédie d'aventure, d'un spectacle le plus fun possible qui raconte des choses. Une suite n'est pas prévue du tout. Le film est bien comme ça, mais moi je serais ravi de repartir avec toute l'équipe.

Fred : Je serai ravi de retravailler avec toi Alain.



- Une dernière question. Jean Dujardin a reçu la récompense suprême aux Oscars... votre réaction ?

Alain : Et bien, ça me fait vraiment plaisir de recevoir cet oscar ce soir...*rires*

Non sérieusement, c'est super ! C'est hallucinant cette histoire. C'est magnifique. Et ce qui m'épate vraiment c'est la façon dont ils vivent cette aventure. On n'a pas idée du tourbillon que ça doit être ce truc là. Je n'imagine même pas. Et de le vivre aussi ... en "coolitude", en sérénité et de prendre le kiff sans non plus en devenir dingue, je trouve ça magnifique. Je suis très heureux pour Jean Dujardin mais aussi pour toute la bande de "The Artist"... Je trouve ça génial.



(S.M)


Sur la piste du Marsupilami : Découvrez les images du tournage



 
Alain Chabat, acteur et réalisateur L'affiche du film : Sur la piste du Marsupilami L'acteur Fred Testot Alain Chabat Pablito (Jamel Debbouze) et son lama.
Statue du Marsupilami sur un rond point belge à Charleroi Le papa du Marsupilami, le dessinateur Belge André Franquin (1924-1997) Fred Testot dans la peau d'Hermoso, en compagnie du caporal Patrick Timsit Fred Testot et Géraldine Nakache
  
Interview
Alain Chabat
Programme TV : Animaux, Cars, Pirates et...
Gad Elmaleh entièrement dévoué, il rêve...
TV : Gainsbourg et Chabat, Piaf et Montand,...
Bernadette Lafont, Vanessa Paradis, Amber...
Max Boublil et Alain Chabat deux gamins, Les...
Fred Testot
Leïla Bekhti et Fred Testot dans Itinéraire...
Sortie cinéma : Fred Testot dans Dépression...
Festival de la comédie de l'Alpe d...
  
TOP Stories
 
Wallace Langham et David Berman acteurs dans la série Les Experts-Las Vegas Djokovic Tsonga à Roland-Garros et de nouveaux people chaque jour
La Barbie Grace Kelly en mariée La Barbie Grace Kelly actrice et maintenant princesse
Lou ! Journal infime - La BD de Julien Neel Au cinéma : Lou ! Journal infime, Gone Girl, Mommy, Papa was not a Rolling Stone…
Charlotte Casiraghi en 2001 au Jumping de Monaco, désormais tata Charlotte Casiraghi comme Caroline de Monaco avant elle… PHOTOS
Daphne Guiness au défilé Giorgio Armani Prive, lors de la semaine Haute Couture automne/hiver 2010-11 à Paris en juillet 2010 BHL, Daphne Guinness et Arielle Dombasle
Vanessa Paradis invitée par Amber Heard au mariage de Johnny Depp ?
Katie Holmes nue et ultra sexy pour les bijoux du Brésilien Hans Stern Katie Holmes nue et ultra sexy pour les bijoux du Brésilien Hans Stern
L'équipe de Pologne Euro 2016 : Le 1e match de Quart de Finale Pologne / Portugal à Marseille
Stefano Casiraghi avec sa fille Charlotte en septembre 1990 Mort de Stefano Casiraghi, c'était il y a 20 ans
En Louis Vuitton de la tête aux pieds Photos mode : Brigitte Macron et ses chaussures à talons

  
Les dernières news People Looks
1. Jenifer, Soprano et Julien Clerc...
2. Adriana Karembeu maman d’une petite...
3. Hommage et fashion aux MTV Video Music...
4. Fashion Provence : Croisière, défilés...
5. Rania de Jordanie si fière de sa fille...
6. Première apparition de Meghan Markle...
7. Cinéma : La palme d’or 2018 et les...
8. Mariage royal : Meghan et Harry sont...
9. Le prince Charles comme un père pour...
10. Chanel Woman : Vanessa Paradis brille à...
11. Bébé : Laetitia Milot maman...
12. Jenifer star d’un prime time...
13. Cannes 2018 : Penelope Cruz et Javier...
14. Met Gala 2018 : saintes, madones et...
15. La princesse Charlotte a eu un petit...
16. La nouvelle chanson de Céline...
17. Robe de mariée : Meghan Markle en 15...
18. Royal Baby : Kate Middleton a accouché...
19. Les membres du jury du Festival de...
20. Adriana Karembeu enceinte de son...
21. Le nouveau bébé de la princesse...
22. Séparation officielle de Jennifer...
23. Premier mariage pour Vanessa Paradis
24. The Elvis of France
 
: Voir les Mentions Légales. Mentions légales   Contactez nous   Devenez partenaires PeopleLooks